5 astuces pour réussir l’oral 1 du CAPES de SVT

Classé dans : Oraux CAPES SVT | 0

Ces 5 astuces qui m'ont permis de réussir l'oral 1 du capes de svt et d'avoir 20/20

Non je n’étais pas destinée à obtenir la note de 20/20 en oral de type 1 de mise en situation professionnelle du CAPES de SVT. Bien au contraire !  Le seul oral blanc que j’ai fait avant le concours s’est soldé par une note bien en dessous de la moyenne. Heureusement ! Cet oral blanc m’a permis de remettre en cause ma méthode et de mieux comprendre les attentes du jury. Je suis repartie de zéro et j’ai élaboré mon propre plan de révisions

Très souvent les candidats pensent que la préparation des oraux est efficace si on fait tous les plans et qu’on retient à peu près ce qui est attendu.

Bien sûr, on ne peut pas toujours prendre le temps de faire tous les plans soi-même alors on se répartit la tâche à plusieurs et on met en commun les corrections. On se dit qu’on arrivera à refaire pareil le jour J.

Le problème de cette méthode, c’est qu’elle ne vous prépare pas du tout aux attendus et à la réussite de l’oral de type 1 du CAPES de SVT et que le jour J les choses se compliquent.

Je suis sûre que vous avez déjà pensé ou utilisé cette méthode pour réviser vos oraux. Alors comment faire pour réussir ses oraux de type 1 du CAPES de SVT ?

reussir oral type 1 du capes de svt

Les 5 choses qui m'ont permis de réussir mon oral de type 1 du CAPES de SVT sont :

Apprendre à construire des démonstrations

 

La démonstration c’est la chose la plus importante dans un plan d’oral de mise en situation professionnelle. Pourquoi ?

      • Elle vous permet de montrer votre démarche scientifique
      • Elle cadre votre leçon : pas de blabla supplémentaire à cause du stress
      • Elle donne un rythme à votre leçon
      • Elle donne du sens à votre leçon

 

Dans la pratique, comment fait-on ?

Une démonstration c’est à mon sens le fait de partir d’un élément concret (une manipulation, une roche, un graphique, une carte, une lame mince, une photo), de l’analyser en direct afin d’en faire ressortir la notion de cours que vous souhaitez amener.

Le but est de l’utiliser le plus souvent possible dans votre leçon. Dans l’idéal pour équilibrer votre leçon, je vous conseille dans chaque sous-partie de faire une démonstration qui amène une notion de cours.

 

Voici un exemple de démonstration que j’ai faite lors de ma leçon de 1ère S sur le déplacement des plaques lithosphériques:

Expérience avec le basalte, la boussole et un aimant pour mettre en évidence l’aimantation rémanente et amener cette notion de cours.

 

C’est simple, précis et efficace !

 

 

Apprendre à communiquer de manière claire et précise

 

Quand je parle de communication ce n’est pas forcément de communication orale (même si cela en fait partie). Je parle également de communication non verbale, de communication scientifique, de communication écrite

Dans le stress (et je suis bien placée pour le savoir parce que le stress était ma bête noire), nous avons tous tendance à modifier nos modes de communication

Certains d’entre-nous vont parler plus vite, d’autres feront des phrases interminables, certains vont répéter machinalement le même geste, d’autres le même mot.

Vous l’aurez compris le message que l’on souhaite faire passer est très vite brouillé par notre stress

Comment communiquer de manière claire et précise ?

  • En faisant des phrases courtes, simples et rigoureuses (d’où l’intérêt de la démonstration car on ne parle pas dans le vide mais on parle de quelque chose de concret)
  • En se restreignant à un seul exemple par notion.
  • En essayant de ne faire passer qu’un seul message par sous-partie, par schéma, etc…
  • En s’entraînant en se filmant par exemple pour comprendre et corriger nos tics de langages et notre gestuelle.
  • En proposant des plans linéaires et de la simplicité au jury ! (Ce n’est pas la peine de vous compliquer la vie avec des activités mosaïques ou alors simplifiez-les)
  • En choisissant des documents pertinents pour ce que vous voulez dire.
  • En prenant votre jury « par la main » et en le guidant en précisant par exemple l’objectif de votre démonstration pour vos élèves, le bilan que vous souhaitez que les élèves retiennent…

    Dans l’idéal, il ne faudrait jamais parler plus de 3-4 minutes « dans le vide » c’est à dire hors de quelque chose de concret que vous présentez au jury. Sinon vous risquez de faire des phrases longues, de devenir imprécis et de perdre le jury dans vos explications.

 

 

Préparer une liste de livres chouchous


Qu’est-ce qu’une liste chouchou ? 

C’est tout simplement une liste d’une vingtaine de livres que vous aimez, que vous connaissez et que vous savez utiliser. 

Vous savez comme moi que la liste des livres de la bibliothèque disponibles pour l’oral de type 1 du CAPES externe de SVT est longue comme le bras. Il est très difficile de connaître parfaitement tous ces livres et il serait inutile d’apprendre la liste par coeur. 

Ce qui m’a beaucoup aidé au concours, c’est le fait d’avoir sélectionné un ou deux livres dans chaque thématique des oraux en avance. Je connaissais ces livres et je savais à peu près quoi y trouver. 

En gros, si je tombais sur de l’immunologie, je savais que je devais prendre le Raven de Biologie et le Goldsby parce que c’était ceux avec lesquels je me sentais le plus à l’aise. 

Cela prend environ un après-midi pour se créer cette petite liste qui est très personnelle et que vous faites en fonction de vos propres critères. 

Je suis sûre qu’en géologie vous serez nombreux à sélectionner le Géoscience alors que personnellement je suis incapable de travailler avec ! Et je suis également incapable de vous dire pourquoi ! 




Préparer votre mental

 

Le Capes externe de Sciences de la Vie et de la Terre est un concours. Au même titre que la préparation d’une grande épreuve sportive, votre mental doit suivre pendant vos révisions et pendant votre épreuve. 

Si vous avez respecté ce que j’appelle la théorie du voilier durant vos révisions, vous avez appris des connaissances et vous vous êtes entraînés à les utiliser.  C’est déjà une très bonne base ! 

Mais que faire si le jour J, le stress, la fatigue ou votre santé vous jouent des tours ? 

Le jour où j’ai réussi mon oral de type 1 du CAPES de SVT, j’avais plus de 18,5°C de fièvre. J’ai de gros problèmes de santé et avec le stress mon corps a lâché. Ce qui m’a aidé à surmonter ça et à avoir 20/20, c’est mon mental. 

Je rêvais de passer mon CAPES depuis ma 6ème alors mon corps n’allait pas m’empêcher de réaliser mon rêve ! 


Ce jour-là, j’avais deux options : 

  • Admettre la fatalité, je n’étais plus en état et de toute façon j’allais me planter -> il ne me restait qu’à me rouler en boule de stress dans un coin pendant ma préparation et attendre que le jury me fasse la peau. 
  • Me dire que ma santé sera toujours pourrie, même quand je serais prof alors autant que le jury voit qui je suis puisque je suis comme ça. A moi de montrer au jury ma pédagogie et quelle prof je veux être

 

J’ai choisi la seconde option uniquement parce que je m’y étais préparée mentalement

Je pratique ce que j’appelle la visualisation positive. Chaque soir pendant une semaine, j’ai imaginé le pire pour mes oraux, vraiment les situations les plus horribles. Puis je cherchais une solution, un moyen de m’en sortir la tête haute et de façon positive. Je visualisais vraiment dans ma tête la situation catastrophique et sa résolution. 

C’est un peu fou mais je me suis conditionnée pour qu’à chaque problème, je trouve une solution. 

Et des problèmes, j’en ai eu ! Je ne m’étais préparée à aucun d’entre-eux mais à force de chercher des solutions à ceux que j’imaginais, j’ai pu rebondir plus facilement : 

 

  • Quand la télécommande du vidéoprojecteur ne marchait pas et que je devais monter sur une chaise pour l’allumer et l’éteindre.
  • Quand j’ai fait tomber mon basalte sur le pied du jury.
  • Quand on m’a apporté la carte que j’avais demandé pour mesurer la vitesse du déplacement des plaques alors que le jury était déjà installé et qu’il me restait 2 min avant de commencer.
  • Quand il faisait 37°C dehors et que j’avais de la fièvre dedans. 
  • Quand quelqu’un jouait du saxophone dehors pendant ma leçon.
  • Quand mon ordinateur plantait à chaque fois que je démarrais Google Earth (ma manip imposée) et que je n’ai jamais pu l’utiliser en vrai mais que le jury ne l’a jamais su.
  • Quand je devais passer par dessus le fil de l’ordi pour rejoindre mon jury en bas de l’estrade et que j’ai faillit faire tomber l’ordi.
  • Quand j’ai oublié ma veste et toutes mes affaires dans ma salle et que j’ai dû redéranger le jury pendant sa délibération pour les récupérer.
  • Quand j’ai appris que j’étais la dernière à passer de toute la semaine un samedi soir jusqu’à 18h30

 

Pour préparer votre mental, n’oubliez pas de réfléchir à ce que vous souhaitez que le jury voit en vous.

 

 

Organisez-vous bien pendant votre temps de préparation

 

Ca y est ! On y est, vous venez de piocher votre sujet et vous venez de récupérer les livres que vous souhaitez utiliser pendant votre préparation. 

Il est maintenant temps de bien vous organiser. Prévoyez : 

  • Un temps pour créer votre plan 
  • Un temps pour chercher vos documents 
  • Un temps pour préparer vos manips imposées et complémentaires
  • Un temps pour créer votre support et vous approprier le matériel
  • Un temps pour organiser votre salle de passage
  • Un temps pour préparer les éventuelles questions du jury (je savais qu’on me demanderait des précisions sur les modèles de cinématique donc j’ai pris le temps de revoir le nuvel 1)
  • Un temps pour vous mettre en condition mentale (c’est le moment où vous vous dites, ça y est j’y suis, montre-leur quelle prof tu veux être et où vous êtes fier de vous quoiqu’il arrive parce que c’est déjà énorme d’en être arrivé là !)

 

Et c’est parti !!!! A vous de mettre ces conseils en application pour réussir votre oral de type 1 de mise en situation professionnelle


 

Un exercice pour mettre en application ces astuces pour réussir l'oral de type 1 du CAPES de SVT

→ En commentaires de cet article, je vous propose de m’expliquer :
 

• Ce que vous souhaitez que le jury voit en vous comme qualités.
• Ce que vous souhaitez mettre en application pour qu’il voit ces qualités en vous.
• Ce qui vous fait le plus peur lors de cet oral de type 1 et quelle solution vous avez trouvé pour vous en sortir si cette peur se concrétise.

 

Je me ferais un plaisir de lire vos commentaires juste en dessous !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *