Comment rebondir après un échec au CAPES SVT ?

Classé dans : Bien-être | 7

Comment rebondir après un échec au CAPES SVT ?

 

Si vous lisez cet article, peut-être que vous êtes dans la situation où vous n’avez malheureusement pas été admissible ou admis cette année au CAPES externe de SVT.

C’est une situation difficile, une mauvaise passe qui a toute sa place dans la préparation du concours. Pourquoi ?

Je suis profondément convaincue que les échecs font partie de l’aventure et qu’ils font de nous des profs meilleurs. De très nombreux profs exceptionnels ont passé plusieurs fois les concours.

Ils sont difficiles à accepter, ils conduisent parfois à des blocages qu’il faut lever mais ils font partie intégrante de l’aventure lorsqu’on décide de se présenter à un concours.

Un prof en fac nous a un jour expliqué que l’on peut se préparer 15 années de suite pour le CAPES, on ne sera toujours pas sûrs de tout savoir et de réussir. Il avait tellement raison.

La part d’arbitraire et de chance dans le CAPES est là. On peut la faire diminuer en se préparant efficacement mais on ne pourra jamais la supprimer. On doit l’accepter même si c’est parfois injuste.

Alors oui, vous avez le droit d’être en colère, d’être déçus, de vous révolter, de pleurer mais n’oubliez pas que les échecs nous rendent meilleurs et qu’il y a des astuces pour les transformer en réussite. Je vais vous expliquer comment faire.

 

Vous pouvez trouver ci-dessous le plan de cet article :

I) Les statistiques du CAPES externe de SVT.
II) Rebondir après un échec au CAPES SVT en 6 étapes.
III) Un peu de coaching pour vous remettre sur pieds.

 

Rebondir apres un echec au CAPES SVT

I) Les statistiques du CAPES externe de SVT

 

Vous n’êtes pas seuls ! 

 

Avant de partager avec vous mes astuces, je tiens absolument à vous rassurer : l’ échec au CAPES SVT est commun !

echec au CAPES SVT statistiques

 

Quand on regarde les statistiques du concours de ces dernières années, on remarque qu’en moyenne 75,3% des candidats échouent au CAPES SVT dont 48,9% aux épreuves d’admissibilité. Cela en fait du monde !

Et parmi ces candidats, il ne fait aucun doute qu’il y a des futurs profs de SVT absolument exceptionnels et très compétents. Ce n’était juste pas leur année, ils n’ont pas pu montrer toute l’étendue de leur potentiel.

Si je m’attarde sur les candidats au concours que j’ai eu la chance d’accompagner cette année et qui ont obtenu le concours, ils sont très nombreux à l’avoir passé 1, 2, 3 et jusqu’à 6 fois.

Plus que jamais, il ne faut jamais dire jamais ! Cela ne veut pas dire que vous devez vous relancer dans le concours sans réfléchir, vous devez tenir compte et prendre en considération cet échec pour mieux rebondir… et retenter le concours… ou vous lancer sur un autre chemin… Le chemin qui vous rendra le plus heureux.

Voilà comment rebondir après avoir échoué au CAPES externe de SVT :

 

II) Rebondir après un échec au CAPES SVT en 6 étapes

 

1-  Encaisser et surmonter votre déception

 

Comme je vous le disais plus haut, vos ressentis sont normaux. Il est normal :

  • D’être déçu
  • D’être en colère
  • De ressentir de l’injustice
  • De ressentir de l’amertume
  • De ressentir un découragement
  • De vous poser beaucoup de questions

 

Après avoir accepté ces ressentis, vous allez devoir les transformer en énergie pour rebondir. Pourquoi ?

Cet état compréhensible et normal peut vous faire perdre de l’énergie et est complètement improductif. Si vous ne passez pas cette étape, vous allez perdre votre énergie sans rien recevoir de positif en retour. Pire vous perdrez confiance en vous.

 

Alors comment fait-on ?

Les techniques sont nombreuses et diffèrent en fonction des personnes. Ce qui marche pour l’une ne marche pas forcément pour l’autre mais voici quelques pistes à explorer :

  • Faites un break : partez en vacances ou déconnectez tout simplement pendant plusieurs semaines. Il faut tirer un trait sur cette année et se ressourcer pour y voir plus clair.
  • Prenez soin de vous : chouchoutez-vous physiquement et moralement. Faites des choses qui vous font plaisir, que vous aimez faire, rappelez-vous que vous avez des qualités, que vous êtes des battants.
  • Prenez du recul : très souvent on a la tête dans le guidon et on ne réalise pas vraiment à quel point on est déjà très forts pour en être arrivés là ! Le CAPES est l’un des concours les plus compliqués à obtenir en France et vous en êtes là, vous l’avez tenté. J’ai l’habitude de le comparer aux Jeux Olympiques et je n’ai pas tort. Vous vous rendez compte de tout le parcours que vous avez fait pour en arriver à ce haut niveau ? Et oui ! Vous êtes à un très haut niveau !
  • Autorisez-vous un vrai été ! Un été avec vos proches, vos loisirs, toutes ces choses que vous n’avez pas pu faire cette année à cause de vos révisions faites-les à fond !

Après avoir pris le temps de prendre du recul, vous êtes prêts pour passer à une nouvelle étape. Avant de tourner la page complètement, je vais vous guider pour que vous puissiez tirer un maximum de positif de cette expérience.

 

2- Analyser son échec au CAPES SVT

 

Vous pouvez analyser votre échec uniquement après avoir digéré la nouvelle. Sinon vous risquez de biaiser votre jugement. Alors une fois que votre cerveau est rentré de vacances, autorisez-le à divaguer uniquement s’il accepte d’être bienveillant !

 

Pour y voir plus clair, prenez une feuille et répondez aux questions suivantes :

  1. Comment est-ce que je me suis préparé pour le concours cette année ?
  2. Quels ont été mes points forts cette année ?
  3. Qu’est-ce que j’ai ressenti lors de ma préparation ?
  4. Quelles difficultés ai-je rencontrées ?
  5. Comment se sont passés les épreuves écrites ?
  6. Comment se sont passées les épreuves orales ?
  7. Comment est-ce que j’ai géré mon stress ?
  8. Quelles sont les notes que j’ai obtenu ?
  9. Pourquoi est-ce que j’ai eu ces notes (connaissances, méthode, gestion du temps, stress, pratique…) ?
  10. Est-ce que j’étais proche des barres d’admissibilités et d’admission ?
  11. Quelles sont les choses que je pourrais améliorer si je devais à nouveau passer le concours ?
  12. Sur quoi devrais-je travailler en priorité ?
  13. Quels sont mes regrets concernant ma préparation cette année ?
  14. Quelles sont les actions que je vais mettre en place pour ne plus avoir ces regrets l’année prochaine ?
  15. Quelles sont les résolutions à prendre ?

 

Essayez d’être le plus complet et le plus objectif possible. Soyez réalistes, on a souvent tendance à se jeter plus de pierres que l’on ne devrait. Il est rare qu’on se jette des fleurs. Trouvez des domaines de votre préparation dans lesquels vous méritez des fleurs, c’est important !

Bon ! Maintenant que vous y voyez plus clair, il est temps de passer aux choses sérieuses et de se poser LA question la plus importante et déterminante pour la suite de vos aventures.

 

3- Faire le point : « je le repasse ou pas ? »

 

Surtout ne brûlez pas cette étape car elle constitue la base solide qui vous permettra d’avancer en accord avec vous même et de repartir vers le meilleur ! 

Certains d’entre-vous vont me lire et me dire « mais elle est folle ? Evidemment que je le repasse, j’ai pas fait tout ça pour rien« ... Mauvaise réponse parce que si je vous demande « mais avez-vous vraiment envie de le repasser ?« . Là vous allez hésiter, douter et on touche du bout des doigts le nœud du problème.

 

Soyez certains que vous avez deux options face à vous :

  • Je le repasse
  • Je change de voie

Ces deux options existent réellement et vous devez vous laisser le temps de la réflexion pour ne pas subir le concours.

Il n’y a aucun mal à changer de voie, en aucun cas vous n’avez perdu votre temps si votre parcours et votre échec vous permettent de trouver le chemin qui vous rend heureux !

La vie n’est pas linéaire, j’en suis la meilleure preuve ! En obtenant mon CAPES j’étais destinée à enseigner face à une classe de lycéens ou de collégiens. Aujourd’hui, les aléas de la vie (ma maladie) font que j’enseigne à distance face à des lycéens et des futurs profs de SVT aussi passionnés que moi… et je m’éclate !!

 

Pour passer cette étape :

  1. Faites le point sur votre projet professionnel
      1. Est-ce que vous souhaitez toujours enseigner devant des élèves ?
      2. Est-ce que la flamme est toujours là ?
      3. Quelles sont les choses qui vous attirent dans  ce métier ?
      4. Est-ce qu’on ne les retrouve que dans cette profession ?
      5. Est-ce que vous êtes toujours prêts à accepter les conséquences de l’obtention du concours (stage, mutations, …) ?
  2. Faites le point sur votre capacité à fournir du travail lors d’une nouvelle préparation :
      1. Quelle est l’ampleur de la difficulté ?
      2. Quelle quantité d’énergie êtes-vous prêt à fournir à nouveau pour une nouvelle année ?
      3. Est-ce que vous êtes prêts à repasser une année de concours ?
  3. Faites le point sur votre motivation : 
      1. La vocation est-elle toujours là ?
      2. Est-ce que vous y croyez encore ?
      3. Est-ce que vous êtes prêts à recommencer ?
      4. Est-ce que vous pensez être heureux comme prof ?

 

Après avoir pris le temps de répondre à ces questions, vous devriez être au clair avec votre motivation profonde pour le concours.

Si ce n’est pas le cas, projetez-vous tout simplement dans l’après des deux décisions :

Comment vous sentez vous si vous devez recommencer la préparation du concours aujourd’hui ? Comment vous sentez vous si vous vous ouvrez à de nouvelles voies professionnelles et que vous oubliez le concours ?

Soulagés ou pas ? Regrets ou pas ? En accord avec vous même ou pas ?

Après avoir pris ce temps de réflexion, certains d’entre-vous vont repasser le concours l’année prochaine, d’autre vont partir vers de nouveaux horizons. Dans les deux cas, je vous souhaite le meilleur ! Votre décision est pleine de courage et juste !

 

4- Pour ceux qui continuent, on se prépare à repartir à bloc

 

Pour repartir à bloc après un échec au CAPES SVT :

  • On se repose cet été,
  • On fait le point sur ses atouts et ses faiblesses
  • On se créé de nouveaux objectifs
  • On élabore un nouveau planning de révision

Et surtout, on change des choses par rapport à l’année dernière !

Votre but c’est 0% regrets, 100% progrès !

 

III) Un peu de coaching pour vous remettre sur pieds

 

Parce que je sais combien il est difficile de répondre à certaines questions, parce que je sais qu’il est parfois difficile de comprendre un 3 en oral alors qu’on pensait avoir réussi son épreuve, j’organise chaque été :

  1. Des sessions de coaching gratuite pour vous donner un retour extérieur sur votre prestation aux oraux et aux écrits.
  2. Un challenge qui vous permettra de vous poser les bonnes questions pour organiser vos révisions. 

 

Comment ça s’organise ?

Ces deux accompagnements sont offerts et sont effectués de manière collective au sein de la communauté d’entraide Happy CAPES SVT Vous retrouverez les publications correspondantes directement dans l’onglet module du groupe Facebook de la communauté.

 

Pour les retours sur vos épreuves j’ai besoin :

  • de scans de vos copies (si vous voulez un retour sur les écrits) donc demandez au plus vite vos copies.
  • d’un lien vers un document Google Doc sur lequel vous détaillez votre leçon d’oral, les questions qu’on vous a posé et vos impressions (si vous voulez un retour sur les oraux).

 

Le challenge d’organisation se déroulera durant la première quinzaine du mois d’août dans la communauté d’entraide.

 

Vous pouvez rejoindre la communauté d’entraide gratuitement et vous inscrire ci-dessous :

 

 

→ En commentaires de cet article, je vous propose de m’expliquer :

  • Si vous arrivez ou pas à passer les différentes étapes (si ce n’est pas le cas je pourrais vous aiguiller).
  • Comment se sont déroulés vos épreuves ? Quelles sont les résultats que vous avez obtenus ?
  • Quelle décision avez-vous prise concernant l’année prochaine ?

Je me ferais un plaisir de lire vos commentaires juste en dessous

7 Responses

    • Mathilde Martin

      Merci du fond du coeur Priscilla ! Je suis super contente qu’il te plaise ! 😀

  1. claire

    Merci beaucoup pour cet article. Je ne passe pas le CAPES d’SVT mais d’Histoire-géo et c’est le même combat… L’échec fait très mal surtout quand on a tout donné quitte à ne presque pas prendre de temps pour soi et à vouloir ce concours plus que tout… Votre article me redonne un peu le moral !
    belle journée à vous.

    • Mathilde Martin

      Bonjour Claire,

      Je suis sincèrement navrée pour votre Capes d’histoire géo, vous avez tout à fait raison mais dites vous bien que si vous voulez ce concours, vous l’aurez ! La seule chose à faire c’est de remettre en question vos méthodes, vos entraînements pour repartir avec un nouveau plan d’action pour l’année prochaine 🙂

      Je vous souhaite le meilleur !

      Bien à vous,

      Mathilde

  2. Athénaïs Morelon

    Bonjour !

    J’ai suivi les différentes questions pour faire le point. J’ai un peu de mal avec certaines questions, j’ai quelques doutes depuis un moment. Mes enseignants m’ont dit que je devrais me ré-orienter d’aller vers un concours moins « compliqué », ce qui me laisse des doutes.

    Pendant les épreuves j’ai eu l’impression qu’elles se passaient bien, mais j’ai eu 5,46 et 7,37 (12,83) et il fallait 18,33 pour être admis.

    Je souhaite mieux m’organiser dans mes révisions, j’ai commander votre livre pour avoir un fil directeur en plus de mes enseignants. Je vais redoubler mon M1 et je vais devoir trouver un travail, alors je ne sais pas comment m’organiser au mieux.

    Bonne journée !

    • Mathilde Martin

      Bonjour Athénaïs,

      Je comprends votre situation mais je suis convaincue d’une chose depuis toujours : seuls vos ressentis ont leur place dans cet exercice et cette décision. Ce ne sont pas vos enseignants qui prépareront le CAPES cette année mais vous. Je fais partie de ces étudiants, de ces élèves à qui de nombreux profs ont dit « tu n’y arriveras jamais ». Personne n’a cru que je pouvais obtenir le CAPES que j’ai obtenu. Quand ils ont vu que je l’ai eu en M1 avec une note de 20/20 en oral, beaucoup n’y ont pas cru.

      Vous êtes en M1 si j’ai bien compris, je ne peux pas m’avancer car je ne connais pas votre méthode de travail et je n’ai pas vu vos copies mais les notes que vous avez eu sont des notes tout à fait normales pour des candidats de M1 je vous rassure. Elles ne sont pas catastrophiques au point où je me dis « wouah elle n’y arrivera jamais ».

      Je pense que vos notes reflètent deux choses qu’il va falloir prendre en compte si vous retentez le concours :
      – Une méthode de révision pas adaptée : idem pour la méthode des écrits. Je pense que c’est un point sur lequel vous devrez travailler en entraînement cette année et mon livre pourra vous aider à mieux comprendre les attentes du jury dans ce sens.
      – Une meilleure organisation : prendre le temps de s’entraîner beaucoup (beaucoup plus que les quelques capes blancs qu’ils proposent en fac, il faudrait avoir refait toutes les annales depuis 2014 (cette version du concours)) et bien prendre du recul sur vos compétences pour mieux réussir à les faire apparaître sur vos copies.

      N’oubliez pas que cette année, il n’y avait pas d’admissibilité. En temps normal, la barre d’admissibilité est à 7,5/20 environ. Vous vous avez eu 6,4/20 donc il ne manque pas grand chose pour viser une admissibilité. Ensuite il faudra faire vos preuves aux oraux mais pour ça ce sont des révisions différentes et une organisation différente.

      Sincèrement vis à vis de vos doutes voici ce que je vous recommande de faire :

      – Posez vous les bonnes questions :

      Est-ce que vous voulez vraiment faire ce métier ? Est-ce que vous vous sentez motivée pour recommencer une année de préparation au concours ? Est-ce qu’un autre concours vous attire ?

      Le capes c’est comme le permis de conduire (en plus compliqué), vous pouvez le passer autant de fois que vous voulez à partir du moment où vous avez un master. Si vous ne voulez pas tout faire d’un coup pour le capes donnez tout pour obtenir le master ensuite le capes sera l’objectif (parfois certaines facs conditionnent le passage en m2 à l’obtention du concours mais ce n’est pas le cas pour toutes il faut se renseigner).

      Le plus important c’est de vous demander ce que vous voulez vraiment faire comme métier. Le capes est une formalité administrative (complexe je vous l’accorde) mais ce n’est pas une fin en soi. Si vous doutez de vouloir enseigner alors il faut prendre le temps de bien réfléchir à cela pour éviter de vous épuiser à passer un concours pour quelque chose qui vous rendra malheureuse. Au contraire si vous pensez que c’est LE métier qui vous rendra heureuse, alors concentrez-vous sur vos révisions, détachez-vous de ce qu’ils disent à la fac et donnez-vous le temps d’y arriver. Il y a des supers profs qui mettent 3 ou 4 essais pour l’avoir et qui finissent par l’obtenir, et alors ? Au bout ils sont heureux, ils font le métier qui les rend heureux et c’est le principal :). Tout ce que vous faites pour préparer le concours, les années passées ne sont pas perdues, c’est un investissement pour votre métier. L’objectif est qu’il soit rentable et que vous trouvez le bonheur en exerçant ce métier par la suite. Si vous n’en êtes pas sûre, c’est là qu’il faut se poser la question de la rentabilité de cet investissement 🙂

      Mais en aucun cas, ce ne doit être des profs qui décident pour vous ! La base dans l’enseignement c’est de ne pas mettre des élèves dans des cases. Il y a 75% d’échec au concours en temps normal (hors covid), après un échec comme le vôtre on ne peut pas vous enfermer dans une case comme ils le font ou alors c’est qu’ils pensent que vous n’avez pas la bonne méthode de travail et si c’est le cas, une méthode ça se change c’est pour ça que je propose cet exercice de remise en question. Pour repartir avec des autres façons de faire et du coup retenter autrement :).

      Je vous envoie plein de courage !

      • Athénaïs Morelon

        Merci pour ce retour qui m’a fait chaud au coeur. ^^
        L’enseignement est bien ce que je veux faire, je l’ai découvert quand j’ai pris pas mal de recul pour savoir ce que je voulais réellement faire de ma vie (2 réorientations…).
        Je vais essayer de passer le CAPET l’année prochaine, vue que je suis issue d’un bac STL et que je m’éclatais, je vais me préparer au CAPES et passer le CAPET en même temps (vue que les révisions de STL sont inclus dans le CAPES SVT).

        Bonne journée et merci encore ! j’ai hâte de découvrir votre livre !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *