Ceci n’est pas un oral de CAPES…

Classé dans : Oraux CAPES SVT | 2

Ceci n'est pas un oral de capes, c'est un entretien d'embauche

Cet article fait suite aux mini-cours sur la théorie du voilier et sur le Mind-Mapping.

Les résultats d’admissibilité viennent de tomber et vous retrouvez votre nom parmi les heureux élus !


Après une journée d’actualisation de la page Publinet de votre navigateur pour enfin voir apparaître les résultats d’admissibilité du CAPES de SVT, vous êtes partagés entre deux sentiments :

  • La joie immense de faire partie du second round !
  • La sensation d’avoir pioché la carte “retour à la case départ” dans vos révisions pour débuter la préparation de vos oraux.

 

Après avoir passé les écrits, comme beaucoup de candidats, vous êtes persuadés de ne pas avoir réussi les épreuves et vous relâchez la préparation des oraux. C’est normal, nous sommes très nombreux à se retrouver dans cette situation.


Entre se préparer aux oraux pour rien et se retrouver aux oraux sans y être préparé, je vous conseille la première option.


Pourquoi ? Tout simplement parce que la préparation des oraux du CAPES fait intervenir des compétences et des connaissances dont on a pas forcément besoin aux écrits.


C’est donc une toute nouvelle préparation, des nouvelles problématiques et des nouveaux objectifs à atteindre qui se présentent devant vous.

 

Mais alors comment se préparer efficacement pour l’oral du CAPES de SVT ? 


En travaillant avec de nombreux candidats aux concours, j’ai réalisé qu’ils avaient plusieurs façons de se préparer aux oraux :

 

  • Il y a ceux qui se remettent à travailler sur leurs fiches de cours.
  • Il y a ceux qui se concentrent sur les techniques expérimentales.
  • Il y a ceux qui enchaînent les oraux blancs.
  • Il y a ceux qui ne savent pas trop comment s’y prendre alors ils travaillent un peu de tout.

 

Et vous, si vous deviez préparer vos oraux quelle technique vous choisiriez ?


En réalité, il n’y a pas de méthode top secrète efficace dans 100% des cas. Aucune de ces techniques n’est mauvaise, cependant il manque un point crucial dans la préparation des oraux dans toutes ces situations.


Nous avons tous tendance à préparer nos oraux comme nous préparons nos écrits.

 

On s’entraîne à rendre le plan parfait en oubliant l’essentiel.

 

Quelle est la différence majeure entre la préparation des écrits et la préparation des oraux du CAPES ?


Lors des écrits, c’est votre copie qui sera entre les mains du jury pour correction. C’est uniquement votre copie que vous devez parfaire.

 

Aux oraux, le contenu de votre séance c’est l’équivalent de votre copie aux écrits mais le jury va évaluer quelque chose en plus de votre copie : votre prestation.


L’erreur de beaucoup de candidat qui passent les oraux est de préparer leur copie et d’oublier de préparer leur prestation. Pourtant c’est le principal !


C’est ce que nous allons aborder comme thématique dans cet article : la préparation des oraux du CAPES externe de SVT.


Je vous dévoilerai des astuces pour appréhender les oraux du CAPES de manière à ne pas négliger sa prestation lors de votre préparation et le jour J.

 

Nous étudierons l’importance de ne pas négliger la préparation de sa prestation aux oraux en abordant le cas pratique d’une candidate qui a donné des cours de soutien scolaire en mathématiques pour développer des compétences primordiales pour les oraux.


A la fin de cet article, vous trouverez un exercice qui vous permettra de vous poser les bonnes questions pour préparer au mieux vos oraux du CAPES.


Vous pouvez trouver ci-dessous le plan de cet article :


I) Ce n’est pas un oral, c’est un entretien d’embauche.
II)Cas pratique : comment donner des cours de maths m’a aidé à obtenir un 20/20 en oral de mise en situation professionnelle ?
III) Un exercice à faire pour appliquer ces conseils !

oral de capes

Ce n’est pas un oral de CAPES, c’est un entretien d’embauche.

Imaginez-vous regarder un film sans tenir compte du jeu de l’acteur. Imaginez-vous faire confiance à un Homme politique qui ne vous donne pas l’impression de comprendre ce dont il parle. 

Il y a très peu de chances pour que dans ces situations vous donniez du crédit au message qu’ils souhaitent vous transmettre.


Aux oraux du CAPES c’est la même chose:

 

Le crédit que le jury donnera à votre leçon dépend de votre prestance et de votre prestation.


Ils cherchent en vous le professeur qui pourra se retrouver devant 35 élèves dès la rentrée suivante !

L’oral du CAPES n’est donc pas un simple oral, il faut le préparer comme un entretien d’embauche.


La différence entre un oral et un entretien d’embauche se situe dans le fait qu’au delà de convaincre sur un sujet donné, vous devez convaincre sur les compétences de professeur que vous possédez déjà.

 

A l’oral vous devez vous servir de votre sujet pour mettre en avant vos compétences, vos capacités à enseigner et à gérer une classe.

 

C’est un aspect méconnu et très souvent oublié par les candidats de la préparation des oraux qui peut vous rapporter beaucoup de points.


Si l’on considère les oraux du CAPES comme des entretiens d’embauche, il est facile de mettre en avant ses compétences.

Vous devrez les développer et les mettre en avant le jour J à travers le sujet que vous aurez pioché. 

 

Quelles compétences développer au cours de sa préparation aux oraux du CAPES ? 

 

  • Savoir démontrer : pour mettre en avant votre sens logique et la démarche scientifique.
  • Savoir simplifier et résumer : sans altérer la justesse des informations scientifiques énoncées.
  • Savoir communiquer : en utilisant différents canaux de communication (écrits, oraux…)
  • Savoir justifier un choix ou une décision qui a été prise.
  • Savoir se remettre en question.
  • Savoir élaborer la structure d’un cours, organiser une séance de cours.
  • Savoir utiliser un langage scientifique approprié : la rigueur.
  • Savoir s’adapter à son public.
  • Savoir intéresser son public.
  • Savoir écouter : pour répondre ensuite aux questions du jury.
  • Savoir trouver des outils pédagogiques adaptés

 

Il en existe de très nombreuses, cette liste n’est pas exhaustive.

Vous voyez en énumérant simplement ces différents aspects qui sont pris en compte par le jury lors de la notation de vos prestations, on soulève de nombreux axes de travail.

Ils sont différents de ceux que l’on aurait tendance à travailler de prime abord qui sont les connaissances ou les expériences.

 

Vous trouverez chacun des autres méthodes pour travailler ces points.

 

Elles sont propres à chacun d’entre-nous et dépendent de ce que l’on sait déjà faire et de ce que l’on doit améliorer.

 

Par exemple si vous avez envie de progresser dans vos capacités à organiser une leçon, vous pouvez vous entraînez à faire des plans sur les leçons des annales.

 

En considérant les oraux comme des entretiens d’embauche vous vous donnez un maximum de chances pour réussir !


Le cas pratique suivant va vous donner une astuce pour développer plusieurs de ces compétences.

 

Comment donner des cours de maths m’a aidé à obtenir un 20/20 à mon oral de CAPES ?

J’ai l’habitude d’intégrer le témoignage de mes étudiants dans la plupart de mes cours mais pour une fois je vais vous parler de ma propre expérience.

 

Enseigner est mon rêve depuis toute petite.


Quand je suis entrée en licence et afin de financer mes études, j’ai commencé à suivre des élèves en soutien scolaire.

 

Au début, je n’étais pas à l’aise et puis au fur et à mesure des séances j’ai commencé à prendre mes marques.

 

Je ne voulais surtout pas enseigner les SVT en soutien scolaire !

 

Pourquoi ? Tout simplement parce que je n’aurais pas pu travailler mes compétences de professeur en prenant le recul nécessaire sur la matière.

 

Choisir une autre matière que celle dont on prépare le CAPES est un choix judicieux.

Cela vous permet de faire autre chose que toujours de la biologie/géologie et de ne pas vous lasser dans un premier temps.

Dans un second temps, cela m’a permis de me concentrer sur un seul et unique objectif :

 

Objectif n° 1 : comprendre mes élèves et leurs difficultés.


J’ai donc choisi les maths !


Enseigner les maths en soutien scolaire, c’est un super exercice pour travailler ses compétences.

Le résultat est soit juste, soit faux et de la même façon vous voyez facilement si votre élève comprend ou pas ce que vous lui expliquez.


J’ai choisi de suivre trois élèves à l’année dans trois niveaux différents (du collège et du lycée).

Cela m’a permis de découvrir un petit échantillon des spécificités de l’enseignement en fonction de l’âge des élèves.

 

On n’enseigne pas au collège comme au lycée !

 

Quelles sont les compétences que j’ai apprises à développer grâce à cette expérience ? 

 

  • Apprendre à s’adapter à son public.
  • Comprendre les problématiques de ses élèves.
  • Savoir se remettre en question, apprendre à réexpliquer d’une autre façon si la première n’est pas efficace.
  • Apprendre à observer son public et son langage non verbal.
  • Apprendre à démontrer une notion à un élève.
  • Apprendre à simplifier une notion sans perdre en rigueur scientifique.
  • Apprendre à communiquer en utilisant différents canaux de communication (à l’oral, à l’écrit).
  • Apprendre à organiser une séance.
  • Apprendre à gérer le temps d’une séance.
  • Apprendre à gérer les imprévus, à rebondir en cas de couac.
  • Apprendre à dire “je ne sais pas mais on va chercher l’information ensemble”.
  • Apprendre à intéresser son public.
  • Travailler en stimulant différents canaux d’apprentissage.
  • Apprendre à écouter ses élèves.
  • Découvrir de nombreux outils pédagogiques et méthodes d’enseignement.
  • Apprendre à faire face à l’incompréhension d’un élève.
  • Développer sa patience et sa bienveillance.
  • Apprendre à définir des objectifs de séance et à les atteindre.

 

Je n’aurais jamais su faire toutes ces choses sans avoir été au contact avec mes élèves.

 

Ils sont le miroir de ce que je sais et de ce que je ne sais pas faire.

 

Grâce à eux, on est très vite confronté à ce que l’on doit améliorer et on progresse  plus vite encore.

 

Comment j’ai appliqué ces compétences à mon oral de CAPES ?

 

Je suis tombée sur la leçon de 1ère S : Le déplacement des plaques lithosphériques

 

Le premier réflexe que j’ai eu sur mon brouillon a été de me demander quelles sont les difficultés majeures de compréhension qu’un élève de 1ère S peut rencontrer sur ce sujet.

 

C’est ce qui a guidé toute ma préparation et toute ma leçon.

 

J’ai choisi de placer mes élèves au centre de ma leçon et non pas le sujet.

 

Je n’aurais jamais eu ce réflexe si je n’avais pas enseigné en soutien scolaire, j’aurais été paniquée par les notions scientifiques à apporter.


Le fait de comprendre comment fonctionnent les élèves, quelles difficultés ils peuvent rencontrer, aide à construire une leçon démonstrative cohérente et professionnelle.


Le contenu de ma leçon n’était pas parfait, loin de là, je vous raconterai cette expérience en détails d’ici quelques jours.

 

Cependant j’ai appris par la suite que même si la leçon n’est pas parfaite, si le jury décèle en vous les compétences qu’ils attendent d’un prof, il peut vous mettre une très bonne note pour s’assurer que vous passez même si vous avez une moins bonne note au second oral.

 

C’est ce qu’il m’est arrivé quand ils ont choisi de noter mon oral de mise en situation professionnelle avec un 20/20.


De la même façon, si le jury voit que certaines compétences primordiales vous manquent, ils peuvent mettre une note en conséquence afin de s’assurer que vous devrez travailler et progresser un an de plus avant de vous retrouver devant des élèves.

 

Un exercice à faire pour faire le point sur votre préparation aux oraux.

→ En commentaires de cet article, je vous propose de m’expliquer :

 

  • Comment pensez-vous organiser vos révisions pour les oraux ?
  • Votre ressenti par rapport aux compétences citées dans l’article.
  • Lesquelles avez-vous besoin de perfectionner, lesquelles vous maîtrisez déjà ?
  • Ce que vous pourriez faire pour perfectionner ces compétences.

 

Je me ferais un plaisir de lire vos commentaires juste en dessous.

2 Responses

  1. aurélie

    Bonjour pour ma part je n’ai pas enseigné aux secondaires mais en post bac donc il s’agissait de cours types universitaires donc j’ai des lacunes dans comment construire un cours , quelles sont les questions à se poser, comment s’organiser comment organiser son cours.
    Auriez vous des liens ou des livres qui peuvent m’éclairer la dessus.

    Merci

    • Mathilde Martin

      Bonjour Aurélie,
      Je comprends tout à fait, je vous conseille de vous pencher sur les différents sites académiques qui proposent souvent des outils didactiques (ex Créteil : http://svt.ac-creteil.fr/?-Pedagogie-et-didactique- ). En regardant ce qui est proposé vous pourrez comparer avec ce que vous faites et y voir plus clair. Un point important est de bien construire vos cours pour vos élèves et non pas pour les connaissances, vous devez lors de vos cours « prendre vos élèves par la main » grâce aux activités pour qu’ils puissent eux-même découvrir les connaissances qu’ils vont devoir apprendre 🙂
      Vous pouvez également vous aider des manuels scolaires qui peuvent être un bon début pour mieux identifier les démarches scientifiques etc..
      N’hésitez pas à accompagner quelques élèves du secondaire en soutien scolaire (qui ont des difficultés), cela vous aidera à mieux comprendre comment ils réfléchissent et comment les guider 🙂
      Belle journée à vous,
      Mathilde

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *